20180225-16

Les mystérieux ponts de liane de l’ouest de la cote d’ivoire.

Appelés ‘DRA’ (hamac) en langue yakouba (ethnie basée à l’Ouest de la Cote d’Ivoire), les ponts de liane sont des édifices qui à l’origine sont construits pour permettre de franchir les fleuves et marigots qui séparent les villages des champs cultivables.

Véritable curiosité, ces ponts suspendus dans le vide avec, pour tout et en tout, le seul support des lianes supportées par quelques troncs d’arbustes, ne cessent de fasciner certains, ou d’effrayer d’autres. En effet, la vue de ces ponts liane vous donne un coup de froid dans le dos. Des milliers de questions vous traversent l’esprit mais une seule reste la plus constante, à savoir : Comment est-ce possible?

Comment est construit un pont de liane ?

Selon les gardiens de la tradition, le pont de liane est construit avec les meilleures lianes de la forêt, sélectionnées et coupées par les jeunes du village puis séchées pendant des semaines, voire des mois. Une fois les lianes bien sèches, il revient aux initiés de construire le pont en une seule nuit. Le soir de la construction du pont, toutes les familles du village apportent de la nourriture qu’elles déposent au bord du fleuve sur lequel sera suspendu le nouveau pont et chacun rentre dans sa maison. Car il est strictement interdit à toute personne non initiée de voir la construction du pont, sous peine de sanction mystique. C’est le matin, au réveil, que tous trouveront un nouveau pont prêt à l’emploi sans aucune forme de procès.  

Durée de vie d’un pont de liane 

Construit pour aider les villageois à relier leur village à leurs champs, le pont de liane subit une utilisation intense et sans interruption. Pour plus de sécurité, il est renouvelé chaque année au mois d’aôut.

Les interdits du pont de liane 

Par respect pour les initiés (qui restent inconnus des villageois eux-mêmes) qui l’ont construit et tout le mystère autour de celui-ci, les interdits varient d’un pont à un autre mais l’interdit commun à tous les ponts c’est de se déchausser avant de les traverser. Le pont de Vatouo, qui reste en l’occurrence le plus haut et le plus long pont de liane du pays, ajoute à cette interdiction celle d’emporter avec soi du chewing-gum sous quelque forme que ce soit, même s’il est emballé dans un sac.

Localisation des 5 ponts encore en état.

Après les malentendus entre les autorités municipales de Man et les garants de la tradition, le pont de liane de Zadapleu est tombé en ruine.  Il ne reste plus que cinq ponts de liane encore en état dans la région du Tonkpi. Ils sont tous localisés dans la zone de Danané. Tous alignés sur le fleuve Cavally, ils sont aussi beaux les uns que les autres. Les plus célèbres sont ceux de Lieupleu et Vatouo. Celui de Lieupleu est situé au même niveau que le village, dans une zone où le fleuve Cavally atteint sa vitesse de croisière dans son profond lit, ce qui offre un spectacle superbe, époustouflant. Quant à celui de Vatouo, il est le plus long et il est légèrement plus en hauteur par rapport au village, ce qui offre une vue plus spectaculaire de part en part du fleuve.

Alors, avis à tous les curieux et à tout amateur de belles choses, venez visiter les ponts de liane de l’Ouest de la Cote d’Ivoire.

Articles en relation