LA CHANSON DU DIMANCHE : SOKLOKPEU MAABA D’AMEDEE PIERRE

  • Par Akina De Kouassi
  • 13 Juin 2021
  • 112 vues

Né le 30 mars 1937 à Pataïdé, Nahounou Digbeu alias Amédée Pierre était un homme de théâtre et un musicien-chanteur de Côte d'Ivoire. Outre la chanson Moussio Moussio, il est connu pour ses classiques comme Soklokpeu et Lorougnon Rabé.


« Soklokpeu Maaba

Le mille-pattes X 6

Soklokpeu décide se rendre au cercle des combattants

Pour y troubler un jour la quiétude du commandant

Ses parents lui interdirent de lancer ce défi

Ils lui dirent : ‘’ Soklokpeu, tu sais, avec les blancs, ça commence petit et cela finit souvent très compliqué.’’

Alors renonce à ton projet

Soklokpeu reste sur son projet de défi

Soklokpeu va jusqu’à se vanter de détenir des pouvoirs mystiques

Grâce auxquels il ne se ferait jamais condamner

Et même qu’à sa vue, le Commandant s’agenouillerait pour le saluer

Le lendemain matin, Soklokpeu quitte ses parents et se rend au Cercle des Combattants

Parvenu au domicile de ce dernier

Il se mit à frapper à la porte

Kô kô kô kô

Refrain X 4

Il frappa à la porte

Kô kô kô kô

Le commandant demanda :

‘’Qui est-ce ?’’

C’est moi Soklokpeu, répondit ce dernier

Soklokpeu

Entre !

Soklokpeu

Entra

Le commandant qui savait l’ambitieux projet de Soklokpeu

Confia ce dernier à son adjoint qui se saisit aussitôt de lui

Et le jeta en prison

Soklokpeu réalisant qu’il se trouve dans de beaux draps, appela au secours

Hé, vous, les passants, si vous arrivez vers chez moi,

Dites à mes parents qu’on m’a mis en prison

Allez leur dire qu’on m’a mis en prison

A l’annonce de la nouvelle, ses parents accoururent au Cercle des Combattants

Ils arrivèrent nombreux, emmenant avec eux des boucs, des béliers et des coqs

Pour demander pardon au Commandant de Cercle, afin qu’il libère Soklokpeu

Ce qui fut fait

Soklokpeu, après quoi, de jour comme de nuit, disait à tout venant dans la contrée

‘’Voyez, les amis, j’ai été libéré. Je ne suis même pas resté longtemps en prison

Je vous avais dit que je possédais des pouvoirs mystiques et que je pouvais faire ce que je voulais

Venez à moi, vous qui voulez ce pouvoir… venez à moi !’’

Soklokpeu vous donnera ce pouvoir »

Chanson traduite par Faustin Sahiri

Articles connexes