Mode : Abobo en mode fashion

  • Par Akina De Kouassi
  • 15 Dec. 2020
  • 226 vues

La première édition du festival de mode, « Abobo Fashion Art », a été un franc succès sous l’éclairage des grandes créations des professionnels de mode d’ici et d’ailleurs.


Initié par Ibrahim Kamissoko, styliste, créateur de mode, chevalier de l’ordre du mérite, « Abobo Fashion Art » a réuni à Abidjan, précisément dans la commune d’Abobo, les acteurs et mécènes de la mode du continent Africain, de l’Europe et d’Asie.

« L’art et la mode, facteurs de développement culturel ». Tel était le thème de cette première édition d’Abobo Fashion Art, initiative qui vise à rompre avec les clichés obscurs de la commune qui a longtemps fait l’objet d’une mauvaise réputation en raison de la violence, de l’insécurité qui y régnait autrefois.

« C’est une initiative à soutenir. Je me réjouis d’être présente à ce défilé de mode. Habituellement, c’est sur l’écran de la télé que je vois des mannequins défiler dans des lieux de haut standing dans lesquels nous ne saurions nous imaginer. Aujourd’hui nous nous réjouissons de vivre chez nous ces moments de folie grâce à Abobo Fashion Art. » A travers ces propos, dame Bakayoko exprimait sa gratitude à l’égard de Kamissoko et sa dynamique équipe.

Durant 4 jours, les stylistes et créateurs de mode venus à ce festival ont effectué des rencontres B to B. Le programme était également meublé par des ateliers de formation portant sur la rentabilité dans le métier de l’art. Cet atelier était une aubaine pour les artistes peintres, designers et créateurs de mode qui étaient venus en grand nombre.

Le styliste initiateur d’Abobo Fashion Art, Ibrahim Kamissoko, a présenté sur le T, au grand plaisir du public, une robe de mariage fait d’objets recyclés. C’est une composition de grillages de ventilateurs qu’il a nommé « Mademoiselle O ».

La mention spéciale qui a ému plus d’un, c’est le retour sur le T de mademoiselle Isabelle Gadah KOUAKOU. Une gloire du mannequinat ivoirien, frappée  depuis quelques années d’une maladie dont les séquelles ne lui laissent pas le choix que de se déplacer sur une béquille. L’émotion fut grande de la revoir sur la scène de mode, défilant avec les créations d’Ibrahim Kamissoko.

« Je suis vraiment satisfait pour la réussite de cette première édition d’Abobo Fashion Art. Après le Musée des cultures contemporaines Adam Toungara, Abobo se veut, à travers ce festival, la capitale Abidjanaise de la mode. Je salue très chaleureusement ces mécènes tapis dans l’ombre qui nous ont apporté leurs soutiens moraux et financiers pour la réalisation de ce projet », a déclaré le commissaire général de Abobo Fashion Art, Ibrahim Kamissoko.

Ouvert le 03 décembre 2020, la première édition d’Abobo Fashion Art qui a eu pour invitée spéciale, la styliste guinéenne Binta Bah, a refermé ses portes le dimanche 06 décembre à Grand-Bassam, ville historique, patrimoine immatériel de l’UNESCO, par des séances de shooting photos.

Découvrez en images ...

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Articles connexes