LES IMPACTS DU DJEGUELE FESTIVAL SUR LA VIE ECONOMIQUE ET SOCIALE DE BOUNDIALI.

  • Par Akina De Kouassi
  • 18 Janv. 2021
  • 169 vues

Initié par Koné Dodo, fils et cadre de la Bagoué, le Djéguélé Festival de Boundiali va se tenir pour la 5ème fois à Boundiali du 03 au 10 avril prochain, après la pause qu’il a observée l’année dernière à cause de la maladie à coronavirus.


Chef-lieu  de département dans la région de la Bagoué, Boundiali est située entre Korhogo et Kouto à l'est, Madinani à l'ouest, Séguéla et Mankono au sud, Tingréla et Minignan au nord. Ses habitants, dont le nombre est estimé à presque 40 000 en 2010, sont appelés les « Boundialikas ».

La culture du coton et de l’anacarde sont les principales activités économiques de la région qui abrite diverses populations ivoiriennes issues de toutes les régions du pays et des populations de la CEDEAO. Tous y vivent en parfaite harmonie depuis des décennies.

Depuis 2016, Boundiali accueille des milliers de personnes à l’initiative du Djéguélé Festival. Festival de promotion du Balafon des peuples Senoufo, inscrit en décembre 2012 au patrimoine immatériel de l’Unesco, suite à une action conjointe de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Burkina Faso.

Le Balafon senoufo

Le Balafon Sénoufo est un xylophone pentatonique, localement appelé Djéguélé. Il est composé de onze à vingt-et-une lames d’inégales longueurs, taillées dans du bois de vène et rangées sur un support de forme trapézoïdale, également en bois ou en bambou. L’instrument a pour résonateurs des calebasses, elles aussi d’inégales grandeurs, rangées sous le support, proportionnellement aux planchettes.

Ces planchettes sont perforées et garnies de membranes d’oothèques d’araignées pour donner de la vibration au son. L’accord du Djéguélé est réglé sur une division de l’octave en cinq intervalles égaux. Les sons s’obtiennent en frappant les lames avec des baguettes de bois portant aux extrémités par une tête en caoutchouc. Joué en solo ou en ensemble instrumental, le discours musical se fonde sur une offre de multiples mélodies rythmées.

En pays Senoufo, le Djéguélé anime des fêtes, accompagne des prières dans des paroisses et dans les bois sacrés, stimule l’ardeur au travail, ponctue la musique funéraire et soutient l’enseignement des systèmes de valeurs, des traditions, des croyances, du droit coutumier, des règles d‘éthique régissant la société et l’individu dans les actes quotidiens.

Le Djéguélé festival, une politique culturelle de promotion et de préservation du Balafon Senoufo.

Les Senoufo sont une communauté ethnolinguistique présente en Côte d’Ivoire, au Mali et au Burkina Faso. Le Balafon est un instrument qui intervient dans leur quotidien comme nous l’avons indiqué plus haut.

Le festival initié pour promouvoir le Balafon Senoufo est comme une recommandation, avec son inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco. Avec la collaboration du ‘’Circuit Mandingue’’, une plateforme culturelle qui coordonne cette promotion dans la sous-région ouest africaine, le Mali et la Côte d’Ivoire s’emploient chaque année à tenir différemment le festival du Balafon. Même si pareil festival n’a pas encore vu le jour au Burkina Faso, n’empêche tout de même que ce pays participe aux festivals du Mali et de la Côte d’Ivoire.

A Boundiali, c’est plus de cinq mille visiteurs qui assistent au Djéguélé festival. Une mobilisation qui est une bonne opportunité d’affaires pour les commerçants de la ville, pour les artisans et les gérants de complexes hôteliers…

« C’est au total plus de 500 chambres d’hôtels que nous réquisitionnons pour loger nos invités au Djéguélé Festival », a indiqué Monsieur Koné Dodo, commissaire général du Djéguélé Festival de Boundiali. Cette déclaration est une preuve du dynamisme économique de la ville de Boundiali, à côté de la fortune que se font les petites et moyennes entreprises, notamment les opérateurs de transport commun.

« Le Djéguélé Festival permet une visibilité de notre région à travers le monde. Lorsqu’il a lieu, les médias communiquent sur notre région, des touristes viennent, de grands artistes qu’on rêve de voir viennent aussi nous livrer des concerts live gratuits. C’est toute la Bagoué qui est en effervescence et nos mères commerçantes sont heureuses parce que ces visiteurs retournent toujours avec un produit local », se réjouit Koné Inza, instituteur à Abidjan, fils de Boundiali.

Djéguélé festival 5ème édition, un anniversaire très attendu…

Le commissaire général du Djéguélé festival de Boundiali a annoncé à l’occasion de sa rencontre avec les Journalistes Culturels de Côte d’Ivoire, les dates de la prochaine édition marquant son 5ème anniversaire. Cette édition aura lieu du 03 au 10 avril 2021 à Boundilai, autour du thème : « Paix et Cohésion sociale ».

« Nous avons de grosses têtes à l’affiche. Pour marquer les 5 ans du Djéguélé festival, nous avons invité toutes les grosses pointures de la musique « balafoniste » que nous avons eues durant les quatre précédentes éditions », nous apprend Koné Dodo.

Par ailleurs, une communauté colombienne qui a aussi pour instrument de musique le Balafon a manifesté le désir de prendre part à la prochaine édition du Djéguélé Festival à Boundiali. Il est donc on ne peut plus clair que la prochaine édition annonce de belles couleurs.

Nous y reviendrons…

Articles connexes