unesco1

L’histoire dans le ventre de l’afrique

L’Afrique semble se débattre et être sujet à débats. Son destin semble incertain, et son avenir précaire. La régénérer pour la mettre au premier plan de l’histoire du monde contemporain parait pour nous une nécessité.

L’Afrique semble se débattre et être sujet à débats. Son destin semble incertain, et son avenir précaire. La régénérer pour la mettre au premier plan de l’histoire du monde contemporain parait pour nous une nécessité.

 Située au centre géographique du monde, l’histoire fait la part belle à notre Afrique. Dans le cycle historique universel, le continent brille par sa présence, voire une antériorité que l’on ne conteste plus. Il se situe à l’ origine de l’humanité, de sa civilisation.

Ici donc a commencé l’histoire. Oui c’est sans doute en Afrique que l’histoire est née .Une histoire qui pour nous commence, non pas avec l’invention de l’écriture seulement, mais bien plus avec l’apparition de l’homme. Une histoire qui pèse de son poids sur le destin du continent.

En effet grâce aux progrès de la paléontologie, l’Afrique est reconnue  comme la source de l’humanité. Les recherches De Richard Leakey et Roger  Lewin révélées en 1974 et confirmées en 2002 avec respectivement Lucy et Toumai sont sans équivoque : les vieux squelettes australopithèques de près de 4 000 000 d’années d’ancienneté existent en Afrique.

Or l’histoire est étude du passé de l’homme ou création de l’homme pour perpétuer les faits le caractérisant. L’histoire est inhérente à l’évolution de l’homme, et quelle que soit la date que l’on retienne ,en partant des tout premiers primates, l’Afrique reste présente dans la longue chaine de l’hominisation originelle. L’Afrique porte dans son ventre l’histoire de l’humanité et la maternité ne semble pas du tout achevée.

Articles en relation