Gastronomie: Le thé vert, la reine de toutes les boissons en Mauritanie

  • Par Ethmane Issa
  • 29 Juin 2022
  • 610 vues

En Mauritanie, ne dit-on pas que lorsque tu visites une famille et que celle-ci ne t’accueille pas avec le thé, il faut se retirer ? Cela laisse présager un mauvais séjour.


Introduit vers 1860 dans le nord du pays, en provenance du Maroc, le thé était d'abord réservé à une élite. Il est devenu depuis l'indépendance, la boisson de tous. Un véritable rituel qui rythme la vie mauritanienne. Dans les marchés, devant les hôpitaux, au sein des ministères : pas un coin de Nouakchott sans le petit étal d'un marchand de thé. Pour cinq centimes d'euros, le passant peut s'offrir un verre pour étancher sa soif, patienter, ou faire une pause avec un ami.

Au début du 20e siècle, sous les tentes nomades, le thé vert de Chine a progressivement remplacé le zrig, le lait de chamelle, comme boisson d'accueil. Trois verres de thé à la menthe sont offerts, du plus amer au plus doux. La conception et la dégustation font l'objet d'un vrai rituel.

Avec ensemble d’ingrédients composés d’une grosse théière, une petite théière, deux à quatre verts ou plus selon les besoins, un thé, du sucre, le tout accompagné de la menthe pour donner une saveur et un gout particulier à cette boisson.

 

Articles connexes