20180419-art-f9af

Femua 2018 : l’immigration clandestine de la jeunesse au cœur des débats.

Le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua), 11e édition, s’est ouvert à l’Institut de la Jeunesse et des Sports (INJS) de Marcory, à Abidjan.

La cérémonie d’ouverture de cette édition, présidée par le Premier Ministre Ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a eu lieu sur l’esplanade du terrain Aby Raoul d’Anoumabo ce mardi 17 avril 2018, en présence d’éminentes personnalités du monde des Arts et de la Culture, notamment Monsieur Maurice Kouakou Bandaman, ministre ivoirien de la  Culture et de la Francophonie.

Dans son adresse aux invités, le commissaire général du Femua, Monsieur Salif Traoré dit A’salfo a tout d’abord salué l’effort du premier ministre d’avoir, en dépit de son calendrier très chargé, donné son accord pour le parrainage du Femua 2018. Et de confirmer cet accord par sa présence effective à la cérémonie d’ouverture. Ensuite, le lead vocal du groupe Magic System n’a pas tari d’éloge à l’égard du Premier Ministre pour ses efforts à conduire la Côte d’Ivoire dans la dynamique politique que veut le Président de la République, Alassane Ouattara.

 Le thème du Femua de cette 11e édition est libellé comme suit : « La jeunesse face à l’immigration clandestine ». Des panels et études ont lieu pour instruire la jeunesse sur ce fléau qui depuis des décennies décime les jeunes gens qui s’y adonnent. « Les conclusions de ces travaux seront remises, au gouvernement », a indiqué le commissaire général du Femua, avant d’ajouter que la lutte contre ce fléau ne saurait être uniquement le souci du gouvernement, car tous les citoyens doivent s’y impliquer. Après lui, c’est le Ministre de la Culture et de la Francophonie qui est monté à la tribune pour une plaidoirie auprès du Premier Ministre, afin que le Femua soit inscrit au budget annuel du gouvernement. Le Premier Ministre, quant à lui, a donné l’assurance que le gouvernement prend acte de cette plaidoirie. Retenons que la cérémonie d’ouverture du Femua 11 s’achèvera à Korhogo le dimanche 22 avril prochain.

Articles en relation