Côte d’ivoire : 2e édition des rencontres des arts numériques / pari réussi pour les organisateurs !

  • Par Saidi
  • 13 Fév. 2018
  • 44 vues

Du 8 au 10 février 2018, s’est tenue sur les bords de la Lagune Ebrié la deuxième édition des Rencontres Internationales des Arts Numériques d’Abidjan (RIANA).


RIANA 2 a enregistré la participation d’un parterre de personnalités tant au plan national qu’international. Outre le regard passionné du représentant du Ministre de la Culture et de la Francophonie, M. Henri N’Koumo, on notait la présence de M. Modibo Samaké, représentant le ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, ainsi que celles de Mme Victoria Chavez, représentant la ville d’Enghien-Les-Bains, et de M.Philippe Franck, membre de la Commission des Arts Numériques du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles.  Comme à la première édition, M. le Directeur du l’Institut Français se tenait aux cotés de Jacob Bleu, l’initiateur de l’événement, et ce devant une foule de passionnés des arts numériques.

Pendant trois jours, des professionnels et des artistes venus du Burkina Faso, de la Cote d’Ivoire, de la France et des USA ont profité de l’occasion pour assouvir un tant soit peu la soif du nombreux public venu prendre part aux rencontres, expositions, présentations ou visites d’écoles d’arts, de communication et d’informatique.

A travers des performances parfois incroyables, ils ont su émerveiller l’ensemble des participants, notamment les élèves et étudiants et leurs encadreurs. Ainsi, cette deuxième édition aura été une véritable opportunité de comprendre l’univers complexe  des arts associés à la technologie, par-devers la multitude des styles, des objets et des matières utilisées çà et là.

L’institut Français s’est transformé en ces trois journées en une en bulle de créativité et d’inspiration mutuelles entre artistes Africains, Américains et Européens, au grand plaisir du privilégié public Abidjanais présent.

 Il a été l’occasion de découvrir Adjaratou Ouédraogo, artiste peintre et Coulibaly Kobala, ingénieur informatique et peintre. Des artistes d’exception encore peu connus sur le contient et qui font fièrement la promotion de l’art et la culture africaine à travers le numérique.

Organisé en partenariat avec la ville française d’Enghien Les Bains, du ministère de la culture, du ministère de la communication, de la poste et de l’économie numérique et de l’ANSUT, le RIANA mène son petit bonhomme de chemin.

Avec ce grand pas franchi lors de cette deuxième édition il a conquis à sa cause un public jeune et curieux. Les éditions prochaines promettent de faire de RIANA  l’évènement à ne pas se faire conter. 

Articles connexes