CIV : LA BENINOISE TOSSOU BIDOSSESSI SONITA REMPORTE LE GRAND PRIX BJKD

  • Par Akina De Kouassi
  • 27 Sept. 2021
  • 408 vues

La 4ème édition du Prix Bénédicte Janine Kacou Diagou (BJKD) pour les jeunes entrepreneurs, a été décernée à la l’entreprise FENOU du Bénin, pour sa plateforme de commerce électronique.


Placée sous le thème : « Une jeunesse entreprenante et résiliente dans le contexte de la pandémie de la Covid-19 », la finale de la 4ème édition du Prix BJKD pour les jeunes entrepreneurs s’est tenue à Abidjan le samedi 25 septembre 2021.

Le Grand Prix Janine Diagou comportant la somme de 25.000.000 FCFA  été décerné à la béninoise  TOSSOU Bidosséssi Sonita avec son entreprise, FENOU INDUSTRIES basée au Benin. Cette somme va lui permettre d’élargir son entreprise de e-commerce et s’étendre partout en Afrique.

Quant au deuxième Prix, il a été attribué au Burkinabé, TRAORE Seydou, avec la société KENNEYA. Traoré Seydou a remporté le Prix de la Fondation NSIA d'un montant total de 15 000 000 FCFA.

La béninoise CHABI Célia avec son entreprise KIEL BIEN-ETRE, a remporté le Prix BRVM du développement durable, d'une valeur de 10 000 000 FCFA. Et l'ivoirienne EGUE ESSIM Aimée Christelle a, elle, remporté le Prix de la Femme Entrepreneur avec sa société LES BEIGNETS BASSY.

Pour finir, le cinquième Prix est revenu à la béninoise TIKRY Z. Corenthina Esperanza, avec sa société TOFIDOUX. Elle remporte le Prix ADN de la performance, à hauteur de 3.000.000 CFA.

Pour cette 4e édition, le concours s’est internationalisé, en ouvrant les candidatures aux entrepreneurs du Bénin, du Burkina-Faso, du Cameroun, du Congo Brazzaville et du Gabon en plus de la Côte d’Ivoire.

Suite à l’appel à candidatures, lancé le 20 mai 2021, 1391 jeunes de 18 à 40 ans se sont inscrits. 100 dossiers ont été présélectionnés et 10 candidats ont pu accéder à cette grande finale.

A travers ce Prix, la Fondation BJKD qui contribue efficacement au développement des entreprises du futur, réitère son engagement en faveur des entrepreneurs qui impactent positivement l’Afrique par leurs innovations tant dans le domaine de l’éducation que de la santé en passant par la culture et l’environnement. 

Selon la fondatrice, Bénédicte Janine Kacou Diagou: « l’objectif est d’aider au développement d’énergies créatives et de talents productifs, dans l’esprit de contribuer à dessiner, à son tour, une Afrique ambitieuse, fière et solidaire ».

Articles connexes