Burkina faso: 300 masques de six pays envahissent la ville de Dédougou depuis ce matin.

  • Par Saidi
  • 24 Fév. 2018
  • 09 vues

Trois cent (300) masques en provenance de six pays d’Afrique sont attendus du 24 février au 3 mars 2018 à la 14e édition du (FESTIMA)


Trois cent (300) masques en provenance de six pays d’Afrique sont attendus du 24 février au 3 mars 2018 à la 14e édition du Festival International des Masques et des Arts (FESTIMA) de Dédougou, au Burkina Faso.

Située à 269 km de  Ouagadougou, la capitale burkinabè, Dédougou accueille à partir d’aujourd’hui le festival international des masques et des arts (FESTIMA). Lors d’un point de presse, Léon KI, secrétaire général de l’Association pour la sauvegarde des masques (ASMA), a annoncé que cette 14è édition a pour thème : « La valeur ajoutée des festivals aux industries culturelles ; cas du FESTIMA ».

Ce festival s’est toujours inscrit dans la dynamique d’une large visibilité des masques en Afrique et, fidèle à cette tradition, l’édition  de cette année fera venir à Dédougou 300 masques provenant d’horizons divers : Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Bénin, Togo, Mali, Sénégal.

Pour les organisateurs, la particularité de ce festival concerne la texture des masques qui sont composés de feuilles, de fibres et de tissus issus de sphères géographiques différentes. Par ailleurs, au nombre des activités phares, il est prévu, entre autres, la parade de la cérémonie d’ouverture, les prestations de masques, des panels, des expositions, la nuit du village et le marché africain.

Pour rappel, signalons que ce festival de grande envergure est organisé par l’Association pour la Sauvegarde des Masques (ASMA), une association à vocation panafricaine qui promeut le masque depuis 1996.

 

Articles connexes