Bénin| Festival des meilleurs instrumentistes d’Afrique : Une ode à la musique live

  • Par Akina De Kouassi
  • 29 Nov. 2023
  • 337 vues

Festival des meilleurs instrumentistes d’Afrique : Une ode à la musique live


Fidjrossè, à l'entrée de la route des pêches, une scène majestueuse dressée, vibrant au son envoûtant d'instruments modernes et traditionnels. Pendant dix jours, la tribune d'expression des musiciens africains prendra son envol, offrant un spectacle musical inoubliable. Depuis le 24 novembre jusqu'au 3 décembre 2023, le festival des meilleurs instrumentistes d’Afrique (Mia) célèbre les talents du continent, illuminant l'industrie musicale africaine.

Cette 8e édition promet une expérience musicale immersive, avec la participation de quinze orchestres venant du Bénin, du Togo, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, de la République Démocratique du Congo, et du Sénégal. Sur scène, ces orchestres rivaliseront dans quatre catégories : meilleur guitariste soliste, meilleur pianiste, meilleur instrumentiste à vent et meilleure composition 100% live.

Edgard Djossou, président dudit festival, souligne que l'objectif du Mia demeure inchangé : "créer un cadre de promotion et de valorisation pour les artistes musiciens instrumentistes du continent." Lors de la cérémonie officielle de lancement le 25 novembre 2023, il a affirmé que le festival se positionne comme un catalyseur de rencontres, d'échanges et de promotion, visant à dynamiser le showbiz et l'industrie musicale en Afrique.

Sessi Tonoukouin, coordinateur général du Mia festival, ajoute une dimension importante à cette célébration musicale. Selon lui: "le festival Mia aspire à restaurer l'image de la musique vivante en Afrique, encourageant les professionnels à persévérer malgré l'émergence croissante des compositions assistées par ordinateur et de l'intelligence artificielle."

Plusieurs nuits de spéciales attendent les mélomanes.  La Nuit des orchestres d'Afrique qui rendra hommage au maestro Boncana Maïga du Mali et à Fifi Finder du Bénin. En outre, des innovations marquent cette édition, les trophées étant accompagnés d'une enveloppe de 1 000 dollars.

Le Mia ne se limite pas à un simple festival musical. Il incarne une célébration de la créativité, un plaidoyer pour la musique live et une plateforme propice à l'épanouissement des talents musicaux africains. Dans cette symphonie vibrante, le Mia écrit chaque année une nouvelle partition de la richesse musicale du continent.

Akina Dekouassi, envoyé spécial à Cotonou

Articles connexes