20171201-defile-2

Africa web festival 2017/ voici pourquoi la mode s'est invitée dans le train du numérique

L’impact du digital sur l’industrie de la mode africaine était le thème du panel dédié à l’industrie de la mode à la 4e édition de l’Africa Web Festival qui s’est déroulé les 27, 28 et 29 novembre 2017 à l’espace Latrille Events à Abidjan, Cocody.

Le panel s'est ouvert sur un remarquable défilé servi par  les stylistes que sont : Isabelle Ando, Ibrahim Fernandez, WafaSarkiss, Tra Dieudonné, Habib Sangaré, Ciss St Moïse, Modeste Ba, Michèle Yakiss, Anderson Dé et Rena Fawa. Au nombre des panelistes, on comptait Emmanuela Gregorio, représentant de la BAD, Ghislain Lagarde, Sanlishop de la Poste Côte d’Ivoire, Fanta Koné, bloggeuse et Esther Kouassi Blé du ministère de la Culture et de la Francophonie. Ils se sont exprimés sur les opportunités économiques de l’industrie de la mode africaine. A cet effet, ils ont révélé que l’industrie de la mode est en pleine croissance en Côte d’Ivoire. Elle offre de réelles opportunités d’emploi. L’usage du numérique  par certains créateurs constitue un facteur de réussite et un moyen d’expansion de l’industrie de la mode africaine.

Selon les panélistes, l’industrie de la mode africaine rencontre des difficultés. D’abord, de nombreux créateurs de mode opèrent dans l’informel. De plus, les acteurs de la mode ne sont pas généralement formés et les initiatives du gouvernement pour professionnaliser ce secteur restent encore faibles. Enfin, de nombreux créateurs de mode ont peu recours au numérique pour vulgariser leurs activités.

Pour dynamiser le secteur de la mode, les panelistes ont proposé des solutions et des perspectives. Ils exhortent  les créateurs à utiliser davantage le WEB. En outre, l’économie de l’industrie de la mode n’est pas négligeable dans l’économie globale.

Mam.T

 

 

Articles en relation